vendredi 15 juin 2007

Quelques poèmes et une chanson envoyés par une amie / Some poems and a song sent by a friend

(En français / In french)

1) Voilà une chanson de goldmann qui résume une situation entre 2 amours lol / It's a french song by Jean-Jacques Goldmann.

> Quatre mots sur un piano, ceux qu'elle a laissés
> Quatre c'est autant de trop, je sais compter
> Quatre vents sur un passé, mes rêves envolés
> Mais qu'aurait donc cet autre que je n'ai ?
> Ne le saurai-je jamais
>
> Cas très banal, cliché, dénouement funeste
> Trois moins deux qui s'en vont, ça fait moi qui reste
> Caresses, égards et baisers, je n'ai pas su faire
> La partager me soufflait Lucifer
> Depuis je rêve d'enfer
>
> Moi j'aurais tout fait pour elle, pour un simple mot
> Que lui donne l'autre que je n'offrirais ?
> Elle était mon vent mes ailes, ma vie en plus beau
> Etait-elle trop belle ou suis-je trop sot ?
> N'aime-t-on jamais assez ?
> Quatre années belles à pleurer, maigre résumé
> Cartes jouées mais la reine s'est cachée
> Quatre millions de silences, de regrets qui dansent
> Les questions, les soupirs et les sentences
> Je préférais ses absences
>
> Moi j'aurais tant fait pour elle, pour boire à son eau
> Que lui donne l'autre que je n'offrirais ?
> Elle était mon vent mes ailes, ma vie en plus beau
> Mais était-elle trop belle, ou bien nous trop sots ?
> N'aime-t-on jamais assez
>
> Vous étiez ma vie comme la nuit et le jour
> Vous deux, nouez, filiez mon parfait amour
> Un matin vous m'avez condamnée à choisir
> Je ne vous aimais qu'à deux
> Je vous laisse, adieu
> Choisir serait nous trahir
>
> Mais qu'aurait donc cet autre que je n'ai ?
> Ne le saurai-je jamais ?
> La partager me soufflait Lucifer
> Depuis je rêve d'enfer
>
> alala quel dilemme (jaime bien goldman ses paroles sont censés réfléchies très fines)



2) (En français / In french)

Devant les roseaux sauvages j’ai vu la lumière du christ
Je n’ai aucune profondeur dans mes poèmes
Non ce n’est pas profond , c ‘est au contraire très léger
Je suis à l’homme qui véritablement m’aime
Au dessus des roseaux sauvages est la lumière du christ
Les rancœurs sont envolées et quelque part est mon bien aimé
Oh chant de la terre du pays d’occitan où le ciel est toujours bleu
Se trouve quelque part le royaume béni des amoureux
Au delà de ces forêts d’or se trouvent les gens heureux
Les remparts , et les vestiges des gens valeureux
Loin des pièges qui retiennent les gens prisonniers
Par ici venir la paix et la tranquillité
Ici encore rien ne comprend rien ne se sait
La terre est vaste , les montagnes sereines libres
L’horizon est sans fin et l’oxygène se respire
La vie est intense pure belle et l’eau sublime
Les sources éternelles les yeux s’illuminent
Gardez tous les bijoux , hôtels , je reste ici
Je me suis cachée derrière les buissons
Jamais je ne reviendrai sans illusion
L’air est frais le vent doux et j’ai gardé ma raison



(En français / In french)

3) Love whispers je ne reviendrai jamais

je ne reviendrai jamais
je ne reviendrai jamais
ne regardes surtout pas l'océan de musées
laissant de rares cristaux d'or vert
j'ai fuit des restes de leurs coeurs aimants
je disparais meurs de ces incolores poussières
posée je suis aux marches de l'opéra posée
j'attend la mort qui veille posée
j'ose respirer l'indifférence
loin de futiles repentances
un ange serein de mort m'éblouie
je ne suis que reste d'ame désespérant
vates songe de psyche entendant
un flot de silence étourdissant
vague d'amertume qui nous enroule
murmure vide venant sans troubles
blessures ne cicatrisant jamais
indifférente pour l'éternité
l'obscurité m'a parlée
dans les brumes perdues d'hivers
où se cachent apres charmes d'hier

face aux sentiments les - passionnels
les larmes restent éternelles
le bruissement de feuilles te rapelle
le monde réel d'un charme effrayant et te réveille
les larmes glaciales brulantes sont éternelles

la VIOLENCE de nos silences
est un tremblement de Mer
un océan de chagrin et de secret amer
de non -dits emportés par les distances

nos flots de dérisoires silences
un craquement de glaciale terre
d'une rare violente indifférence
silencieuse non indifférence
devenant un jour réelle bien qu'amère
emportant des regrets
désespoirs flottant sans peur
belles amères pourtant si pures erreurs
de vos immenses rancoeurs
de vide de nos silences troublés
qui se soutiennent toujours toujours
qui se perdent se retrouvent toujours toujours

le désespoir n'a pas d'age
alors laisses moi mourrir
sans aucun sinistre souvenir


laisses les émeraudes lumières
loin de mes incolores poussières
efface mes éblouissantes prières les proses
respires ,vois notre silence ,oses
je suis une sombre pluie d'hiver d'été
un jardin pur bercé de bleuets oublié
cachant leurs murmures qui

s'éternisent toujours toujours

nos flots de silences étourdit
c 'est un néant de sels ébloui
différente incolore amertume

le désespoir n'a pas d'age

laisses moi mourir
sans aucun souvenir
je ne souviens jamais de rien
je ne reviendrai jamais

la prochaine fois
je prend la main de la mort

je ne reviendrai jamais
ne regardes surtout pas l'océan de musées
laissant de rares cristaux d'or vert
j'ai fuit des restes de leurs coeurs aimants
je disparais meurs de ces incolores poussières
posée je suis aux marches de l'opéra posée
j'attend la mort qui veille posée

j'ose respirer l'indifférence
loin de futiles repentances
un ange serein de mort m'éblouie
je ne suis que reste d'ame désespérant
vates songe de psyche entendant
un flot de silence étourdissant
vague d'amertume qui nous enroule
murmure vide venant sans troubles
blessures ne cicatrisant jamais
indifférente pour l'éternité
l'obscurité m'a parlée
dans les brumes perdues d'hivers
où se cachent apres charmes d'hier

face aux sentiments les - passionnels
les larmes restent éternelles
le bruissement de feuilles te rapelle
le monde réel d'un charme effrayant et te réveille
les larmes glaciales brulantes sont éternelles
la VIOLENCE de nos silences
est un tremblement de Mer
un océan de chagrin et de secret amer
de non -dits emportés par les distances
que le vent emmène au dessus de l'opéra
oh mon cher opéra pour toi je ne danse pas

nos flots de dérisoires silences
un craquement de glaciale terre
d'une rare violente indifférence
silencieuse non indifférence
devenant un jour réelle bien qu'amère

emportant des regrets
désespoirs flottant sans peur
belles amères pourtant si pures erreurs
de vos immenses rancoeurs
de vide de nos silences troublés
qui se soutiennent toujours toujours
qui se perdent se retrouvent toujours toujours

le désespoir n'a pas d'age
alors laisses moi mourrir
sans aucun sinistre souvenir

laisses les émeraudes lumières
loin de mes incolores poussières
efface mes éblouissantes prières les proses
respires ,vois notre silence ,oses
je suis une sombre pluie d'hiver d'été
un jardin pur bercé de bleuets oublié
cachant leurs murmures qui s'éternisent toujours toujours

nos flots de silences étourdit
c 'est un néant de sels ébloui
différente incolore amertume

le désespoir n'a pas d'age

laisses moi mourir
sans aucun souvenir



(En anglais / In English) C'est une sorte de traduction du poème précédent / It's a sort of translation about precedent poem.

4) Love whispers
>
> you 've gone gentle man
> don't clear up those mysteries
> bring them some air
> slight brightness out of view
> everything is new dark new new
> i don't remember them i'm gone for ever
> he keeps his faith within him
> i'll fly away without him
> no magnetic pure
> divine voices of light
> no thrill no it's never stirring
> dark fields of sadness
> leave me go die in peace
> no spirit on fields of hope
> no thrill it's never stirring
>
>
> leave me far away
> from those charred snakes
> evaporated in dust on the ground
> away from us leave me
> wind's whispering death at my ear
> leave me let me die leave me
> leave me please leave me
> no magnetic pure
> divine voice of light
> let me go let me die in peace
> leave me alone leave me
> dark fields of sadness
>
> echo of no voice is a beam of light
> i've heard noise ,opened the door and walked
> guess someone butno one 's there
> and there's no one to talk
> slight breeze that brings no thoughts
> towards me dispear and white uncoloured thoughts
> and it's was so long ago to much long ago
> now all this is finished only emptiness remains
> leave me let me die leave me
> please leave me leave me
>
> no magnetic pure
> divine voices of light
> no magnetic pure
> divine voices of light
> only emptiness remains
> 'im gone away
> only emptiness remains
> leave me please leave me
>
> i'm a woman not frightened to come into sight
> i've drunk the filter so leave me
> i've drunk the filter please leave me
> let me die if i want and leave me
> leave me alone leave me
> true silence won't try to understand anymore
> i know . i stay silent , i'm strongness
> no one should surround me
> everything's fair dark very cold
> slight frozen sparkled diamond
> harsh despear the truth of darkness
> i'm the truth ,i'm indifference
> i'm not dependant i'm distance
>
> no one guess me fussy uneasy
> not submissive i'll stay leave me
> i'm not a player leave me let me
> sorry ,here is the end of my life
> sorry,here is yhe end of my life
> everything 's really slight ,i'm distance
> very fair very cold of the darkness
> everything 's is slight,i'm indifference
> don't need anything ,i don't need
> anyone
>
>
> sudden frozen sparkled diamond
> silence...they've learned
> now here is the beauty
> of humain cold fairy diamond
> they're dependant but i don't need anyone
> silence... they 've learned
> silence silence,i don't need any one
> i know they have learned
> leave me alone leave me
> without redemption redemption
> leave me alone leave me
>
> there's a cloud in my sky
> you won't know who is there..
> there're secret gardens to preserv there
> but no damnation but no redemption
> thundering cold darkness dawn
> in the depths of my memory
> only winter for me
> fire die consumed mortal
> magnificient sun but cold dawn
> please don't switch off we're mortal
> eh bush were 're sick and tired
> endless dawn endless dawn
> magnificient sun magnificient sun
> but cold daw dawn dawn
> endless dawn without thrills
> without emotion without thrills
>
> mysterious rustling released
> no whisles brilliant dust around her
> farewel farewel farewel dawn
> no thrill it's really not stirring
> it's nt stirring,don't need anything
> i'ts really not stirring not stirring
> no stirr ........no stirr ...for her
>
> distraught glance glance
> mystic coming round
> distraught glance glance
> mystic coming round
> eh gazer of her old dreams
> far off far off far off
> far off far off far off



(En anglais / In english)

5) fantomn of the Opera : silent Whisper

where is my gardian angel
where is my gardian angel
where is my gardian angel
don't clear up those mysteries
bring them some air
slight brightness out of view
everything is new dark new new
i don't remember them i'm gone for ever
he keeps his faith within him
i'll fly away without him
no magnetic pure
divine voices of light
no thrill no it's never stirring
dark fields of sadness
leave me go die in peace
no spirit on fields of hope
no thrill it's never stirring

where is my gardian angel
where is my gardian angel
where is my gardian angel
i catch a tip of brightness
no guardian angel for me
leave me far away
from those charred snakes
evaporated in dust on the ground
away from us leave me
wind's whispering death at my ear
leave me let me die leave me
leave me please leave me
no magnetic pure
divine voice of light
let me go let me die in peace
leave me alone leave me
dark fields of sadness

where is my gardian angel
where is my gardian angel
where is my gardian angel
echo of no voice is a beam of light
i've heard noise ,opened the door and walked
guess someone butno one 's there
and there's no one to talk
slight breeze that brings no thoughts
towards me dispear and white uncoloured thoughts
and it's was so long ago to much long ago
now all this is finished only emptiness remains
leave me let me die leave me
please leave me leave me

where is my gardian angel
where is my gardian angel
where is my gardian angel
no magnetic pure
divine voices of light
no magnetic pure
divine voices of light
only emptiness remains
'im gone away
only emptiness remains
leave me please leave me

fantomn of the Opera : silent Whisper

will i deny goddess light
i'm a lost woman frightened to come into sight
i've drunk the filter so leave me
i've drunk the filter please leave me
let me die if i want and leave me
leave me alone leave me
true silence won't try to understand anymore
i know . i stay silent , i'm strongness
no one should surround me
everything's fair dark very cold
slight frozen sparkled diamond
harsh despear the truth of darkness
i'm the truth ,i'm indifference
i'm not dependant i'm distance
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur
no one guess me fussy uneasy
not submissive i'll stay leave me
i'm not a player leave me let me
sorry ,here is the end of my life
sorry,here is yhe end of my life
everything 's really slight ,i'm distance
very fair very cold of the darkness
everything 's is slight,i'm indifference
don't need anything ,i don't need anyone
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur

sudden frozen sparkled diamond
silence...they've learned
now here is the beauty
of inhumain cold fairy diamond
they're dependant but i don't need anyone
silence... they 've learned
silence silence,i don't need any one
i know they have learned
leave me alone leave me
without redemption redemption
leave me alone leave me

there's a cloud in my sky
you won't know who is there..
there're secret gardens to preserv there
but no damnation but no redemption
thundering cold darkness dawn
in the depths of my memory
only winter for me
fire die consumed mortal
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur
magnificient sun but cold dawn
please don't switch off we're mortal
eh bush were 're sick and tired
endless dawn endless dawn
magnificient sun magnificient sun
but cold daw dawn dawn
endless dawn without thrills
without emotion without thrills
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur
le ciel est gris pâle dans mon coeur
mais je n'ai plus de coeur

mysterious rustling released
no whisles brilliant dust around her
farewel farewel farewel dawn
no thrill it's really not stirring
it's nt stirring,don't need anything
i'ts really not stirring not stirring
no stirr ........no stirr ...for her

distraught glance glance
mystic coming round
distraught glance glance
mystic coming round
eh gazer of her old dreams
far off far off far off
far off far off far off
but always close to you
always with you for ever &ever

i remember you
now that i'm gone for never
i don't rememeber you
now that i'm gone for ever
far off whispers far off whispers
far off far off far off



(En français / In french)

et je reviendrai comme une revenante
sans rien vous dire jeune homme
de mes rancoeurs telle une revenante
ne regardes surtout pas l'océan de musées
laissant de rares cristaux d'or vert
j'ai fuit des restes de leurs coeurs aimants
je disparais meurs de ces incolores poussières
posée je suis aux marches de l'opéra posée
j'attend l'ange de la mort qui veille posée

j'ose respirer l'indifférence
loin de futiles repentances
un ange serein de mort m'éblouie
je ne suis que reste d'ame désespérant
vates songe de psyche entendant
un flot de silence étourdissant
vague d'amertume qui nous enroule
murmure vide venant sans troubles
blessures ne cicatrisant jamais
indifférente pour l'éternité
l'obscurité m'a parlée
dans les brumes perdues d'hivers
où se cachent apres charmes d'hier

face aux sentiments mais qu'est ce un sentiment
les larmes restent éternelles
le bruissement de feuilles te rapelle
le monde réel d'un charme effrayant et te réveille
les larmes glaciales brulantes sont éternelles
la VIOLENCE de nos silences
est un tremblement de Mer
un typhon de chagrin et de secret amer
de non -dits emportés par les distances
que le vent emmène au dessus de l'opéra
oh mon cher opéra pour toi je ne danse pas

nos flots de dérisoires silences
un craquement de glaciale terre
d'une rare violente non indifférence
silencieuse non indifférence
devenant un jour réelle bien qu'amère
emportant des regrets
désespoirs flottant sans peur
belles amères pourtant si pures erreurs
de vos immenses rancoeurs
de vide de nos silences troublés
qui se soutiennent toujours toujours
qui se perdent se retrouvent toujours toujours

la violence de mon silence me rappelle
terre appelle .........mer appelle
que la vie je la rendrai durre et réelle
les pleurs fiers sans bruits sont éternels
ils sont mes pieux adages
le désespoir n'a pas d'age
alors laisses moi mourrir
sans aucun sinistre souvenir

laisses les émeraudes lumières
loin de mes incolores poussières
efface mes éblouissantes prières les proses
respires ,vois notre silence ,oses
je suis une sombre pluie d'hiver d'été
un jardin pur bercé de bleuets oublié
cachant leurs murmures qui ne se meurrent jamais

nos flots de silences étourdit
c 'est un néant de sels ébloui
différente incolore amertume
murmure vide venant de nos double
inscrit les vieux adages
le désespoir n'a pas d'age

laisses moi mourir
avec mon souvenir
Enregistrer un commentaire